L’Edda poétique / Eddukvæði

Mise à jour le 13 avril 2024

Régis Boyer « Edda et textes eddiques » dans Les Religions de l’Europe du Nord par Régis Boyer, Professeur de langue et littérature scandinaves à Paris IV, et Eveline Lot-Falck, Directeur à l’Ecole pratique des Hautes Etudes. Paris, Fayard-Denoël, 1974, p. 1-609.

L’Edda poétique, textes présentés et traduits par Régis Boyer, Paris, Fayard, 1992 – de multiple réimpressions ; en Pluriel, 2023 (octobre) :

Poèmes mythologiques / Goðakvæði :

* Prédiction de la prophétesse / Völuspá (p. 532)
* Les dits du Très-Haut / Hávamál (p. 169)
* Les dits de Fort à l’embrouille / Vafþrúðnismál (p. 517)
  · Les dits de Grímnir / Grímnismál (p. 634)
* Le voyage de Skírnir / Skírnismál / För Skírnis (p. 125)
* Le lai de Hárbardr / Hárbarðsljóð (p. 449)
 ·  Le chant de Hymir / Hymiskviða (p. 427)
* Les sarcasmes de Loki / Lokasenna (p. 472)
* Le chant de Thrymr / Þrymskviða (p. 438)
* Le chant de Völundr / Völundarkviða (p. 567)
  · Le dit d’Alvíss / Alvíssmál (p. 79)

    Les rêves de Baldr / Baldrsdraumar / Vegtamskviða (p. 599)
* Le chant de Rígr / Rígsþula (p. 142)
    Le lai de Hyndla / Hyndluljóð (p. 606)

Poèmes héroïques / Hetjukvæði :

    · Le premier chant de Helgi, meurtrier de Hundingr / Helgakviða Hundingsbana I /         Völsungakviða (p. 266)
    · Le chant de Helgi, fils de Hjörvardr / Helgakviða Hjörvarðssonar (p. 281)
    · Le second chant de Helgi, meurtrier de Hundingr / Helgakviða Hundingsbana II /          Völsungakviða in forna (p. 248)
    · La fin de Sinfjötli – en prose  / Dauði Sinfjötla (p. 291)
    · La prédiction de Grípir / Grípisspá (p. 292)
* Le dit de Reginn / Reginsmál (p. 242 & 306)
* Les dits de Fáfnir / Fáfnismál (p. 311)
* Les dits de Sigrdrífa / Sigrdrífumál (p. 623)
    [… lacune dans Codex Regius …] ;
    Poèmes de VölsungasagaVísur úr Völsungasögu (p. 329 & 331)

* Fragment du Chant de Sigurdr / Brot af Sigurðarkviðu (p. 219)
* Le premier chant de Gudrún / Guðrúnarkviða I (p. 349)
* Le chant bref de Sigurdr / Sigurðarkviða in skamma (p. 333)
  · Le voyage de Brynhildr au séjour de Hel / Helreið Brynhildar (p. 236)
  · Le second chant de Gudrún / Guðrúnarkviða II / Guðrúnarkviða in forna (p. 224)
  · Le troisième chant de Gudrún /  Guðrúnarkviða III (p. 356)
  · Lamentation d’Oddrún / Oddrúnargrátr (p. 360)
* Le chant d’Atli / Atlakviða (p. 365)
  · Les dits groenlandais d’Atli / Atlamál in grænlenzku (p. 376)
  · Exhortation de Gudrún / Guðrúnarhvöt (p. 399)
* Les dits de Hamdir / Hamdismál (p. 404)

     Le chant de Hlödr /Hlöðskviða (p. 204)
     La chanson de Grotti / Grottasöngr (p. 94)
     L’incantation de Gróa / Grógaldr / Svipdagsmál (p. 584)
     Les dits de Fjölsvinnr / Fjölsvinnsmál / Svipdagsmál (p. 504)

L’ordre des poèmes ci-dessus est principalement celui du manuscrit Codex Regius (les numéros de pages se réfèrent à leur traduction dans l’Edda poétique).
Voir : Eddukvæði I (Goðakvæði) et Eddukvæði II (Hetjukvæði) dans la collection Íslenzk fornrit, Reykjavík, Hið íslenzka fornritafélag, 2014 (éd. Jónas Kristjánsson et Vésteinn Ólason ; dir. Þórður Ingi Guðjónsson). 


Divers traductions (*) par ordre alphabétique :

* Atlakviða :
· Chant d’Atli. Dit Chant groenlandais. Edda. Traduction de Félix Wagner dans Les Écrivains célèbres. Oeuvres [t. 9]. Paris 1958, p. 33-47.
·  La Chanson d’Attila dans Pierre Renauld-Krantz Anthologie de la poésie nordique ancienne. Des origines à la fin du Moyen Age.Gallimard/NRF 1964, p. 43-49.
· Le chant d’Atli dans L’Edda poétique. Textes présentés et traduits par Régis Boyer. Fayard 1992, p. 365-376.

* Fáfnismál :
· Les enfances de Sigurð : Dialogue avec le dragon ; Le chant des mésanges (fragments) dans Pierre Renauld-Krantz Anthologie de la poésie nordique ancienne. Des origines à la fin du Moyen Age.Gallimard/NRF 1964, p. 101-103.
· Les dits de Fáfnir dans L’Edda poétique. Textes présentés et traduits par Régis Boyer. Fayard 1992, p. 311-322.

* Guðrúnarkviða I :
· La chanson de Gudrune dans Pierre Renauld-Krantz Anthologie de la poésie nordique ancienne. Des origines à la fin du Moyen Age.Gallimard/NRF 1964, p. 110-113.
· Le premier chant de Gudrun dans L’Edda poétique. Textes présentés et traduits par Régis Boyer. Fayard 1992, p. 349-356.

* Hamdismál :
· Le Chant de Hamdir dans Anthologie de la poésie nordique ancienne. Des origines à la fin du Moyen Age.Gallimard/NRF 1964, p. 50-54.
· Les dits de Hamdir dans L’Edda poétique. Textes présentés et traduits par Régis Boyer. Fayard 1992, p. 404-408.

* Hárbarðsljóð :
·  Le Lai de Barbe-Grise dans Pierre Renauld-Krantz Anthologie de la poésie nordique ancienne. Des origines à la fin du Moyen Age.Gallimard/NRF 1964, p. 87-96.
·  Le lai de Hárbardr dans L’Edda poétique. Textes présentés et traduits par Régis Boyer. Fayard1992, p. 449-460.

* Hávamál :
· Les Paroles du Très-Haut, Sentences et Proverbes (fragments de Hávamál) dans Pierre Renauld-Krantz  Anthologie de la poésie nordique ancienne. Des origines à la fin du Moyen Age.Gallimard/NRF 1964, p. 61-66.
· Les dits du Très-Haut dans L’Edda poétique. Textes présentés et traduits par Régis Boyer. Fayard1992, p. 169-202.
· Hávamál. Ce que disaient les vikings. Traduit par Gérard Lemarquis. Avant-propos Matthías Viðar Sæmundsson. Reykjavík, Gudrun, 2001 (1994).

* Lokasenna :
· Lokasenna / Les sarcasmes de Loki dans Poëmes islandais (Völuspá, Vafþrúðnismál, Lokasenna) tirés de l’Edda de Sæmund publiés avec une traduction, des notes et un glossaire par Frédéric-Guillaume Bergmann. Paris 1838, p. 320-347.
· Les sarcasmes de Loki dans L’Edda poétique. Textes présentés et traduits par Régis Boyer. Fayard 1992, p. 472-489.

* Reginsmál :
· Les enfances de Sigurð : L’or maudit ; La vengeance du père (fragments) dans Pierre Renauld-Krantz  Anthologie de la poésie nordique ancienne. Des origines à la fin du Moyen Age.Gallimard/NRF 1964, p. 99-101.
· Le dit de Reginn dans L’Edda poétique. Textes présentés et traduits par Régis Boyer. Fayard 1992, p. 242-245, 306-310.

* Rígsþula :
· Le chant de Rígr dans L’Edda poétique. Textes présentés et traduits par Régis Boyer. Fayard 1992, p. 142-154.
· La Rígsþula. Traduction française du poème eddique par François-Xavier Dillmann. Proxima Thulé. Revue d’études nordiques, vol. V, printemps 2006, p. 62-72.

* Sigrdrífumál :
· Les enfances de Sigurð : L’éveil de la valkyrie (fragment) dans Pierre Renauld-Krantz  Anthologie de la poésie nordique ancienne. Des origines à la fin du Moyen Age.Gallimard/NRF 1964, p. 103.
· Les dits de Sigrdrífa dans L’Edda poétique. Textes présentés et traduits par Régis Boyer. Fayard 1992, p. 623-632.

* Sigurðarkviða in skamma :
· La mort de Sigurð : La mort de Brunehilde (fragment) dansPierre Renauld-Krantz  Anthologie de la poésie nordique ancienne. Des origines à la fin du Moyen Age.Gallimard/NRF 1964, p. 108-109.
· Le chant bref de Sigurðr dans L’Edda poétique. Textes présentés et traduits par Régis Boyer. Fayard 1992, p. 333-349.

* Sigurðarkviða : Brot af Sigurðarkviðu :
· La mort de Sigurð : La vengeance de Brunehilde (fragment) dans Pierre Renauld-Krantz Anthologie de la poésie nordique ancienne. Des origines à la fin du Moyen Age.Gallimard/NRF 1964, p. 106-107.
· Fragment du chant de Sigurðr dans L’Edda poétique. Textes présentés et traduits par Régis Boyer. Fayard 1992, p. 219-223. 

* Skírnismál / För Skírnis :
· Chant de l’Edda appelé Skírnisför (Voyage de Skírnir) d’après la version danoise de Finn Magnussen [Finnur Magnússon] dans Trois chants de l’Edda : Vafþrúðnismál, Þrymskviða, Skírnisför.Traduits en vers français accompagnés de notes explicatives des mythes et allégories et suivis d’autrs poèmes par William Edward Frye. Paris 1844, p. 23-34.
· Le Voyage d’Éclaireur (fragment) dansPierre Renauld-Krantz  Anthologie de la poésie nordique ancienne. Des origines à la fin du Moyen Age.Gallimard/NRF 1964, p. 70-77.
· Le voyage de Skírnir dans L’Edda poétique. Textes présentés et traduits par Régis Boyer. Fayard1992, p. 125-136.

* Vafþrúðnismál :
·  Le Chant de Fort-pour-embrouiller (fragment) dans Pierre Renauld-Krantz  Anthologie de la poésie nordique ancienne. Des origines à la fin du Moyen Age.Gallimard/NRF 1964, p. 67-70.
· Vafþrúðnismál / Discours de Vafþrúðnir dans Poëmes islandais (Völuspá, Vafþrúðnismál, Lokasenna) tirés de l’Edda de Sæmund publiés avec une traduction, des notes et un glossaire par Frédéric-Guillaume Bergmann. Paris 1838, p. 260-281.
· Chant de l’Edda appelé Vafþrúðnismál (Chant de Vafþrúðnir) dans Trois chants de l’Edda : Vafþrúðnismál, Þrymskviða, Skírnisför.Traduits en vers français accompagnés de notes explicatives des mythes et allégories et suivis d’autrs poèmes par William Edward Frye. Paris 1844, p. 1-12.
· Les dits de Fort à l’embrouille dans L’Edda poétique. Textes présentés et traduits par Régis Boyer. Fayard1992, p. 517-529.

* Völundarkviða :
· La Chanson de Völund dans Pierre Renauld-Krantz Anthologie de la poésie nordique ancienne. Des origines à la fin du Moyen Age.Gallimard/NRF 1964, p. 54-60.
· Le chant de Völundr dans L’Edda poétique. Textes présentés et traduits par Régis Boyer. Fayard1992, p. 568-578.

* Völuspá :
· La Prédiction de la Voyante dans Pierre Renauld-Krantz Anthologie de la poésie nordique ancienne. Des origines à la fin du Moyen Age.Gallimard/NRF 1964, p. 77-87.
· Völuspá / Visions de Vala dans Poëmes islandais (Völuspá, Vafþrúðnismál, Lokasenna) tirés de l’Edda de Sæmund publiés avec une traduction, des notes et un glossaire par Frédéric-Guillaume Bergmann. Paris 1838, p. 186-209.
· La prophétie de Völven (strophes 39-57) traduit dans l’article de Jón Sveinsson (Nonni) « L’ancienne littérature islandaise », Études. Publié par des Pères de la Compagnie de Jésus, numéro 106, 20 février 1906, p. 527-529.
· Prédiction de la prophétesse dans L’Edda poétique. Textes présentés et traduits par Régis Boyer. Fayard1992, p. 532-549.

* Þrymskviða :
· Chant de l’Edda appelé Þrymskviða (Chant de Þrymir) dans Trois chants de l’Edda : Vafþrúðnismál, Þrymskviða, Skírnisför.Traduits en vers français accompagnés de notes explicatives des mythes et allégories et suivis d’autrs poèmes par William Edward Frye. Paris 1844, p. 13-21.
· La Chanson de Thrym dans Pierre Renauld-Krantz Anthologie de la poésie nordique ancienne. Des origines à la fin du Moyen Age.Gallimard/NRF 1964, p. 115-120.
· Le chant de Thrymr dans L’Edda poétique. Textes présentés et traduits par Régis Boyer. Fayard1992, p. 438-445.

Voir également : ÉDITIONS ANCIENNES

Voir : Bragi – óðfræðivefur

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search