Sagas antiques et autres traductions du latin

Mise à jour le 3 janvier 2020

Voir : 
L’Histoire regum Britannie et les « Bruts » en Europe. Tome I. Sous la direction d’Hélène Tétrel et Géraldine Veysseyre. Classiques Garnier, 2015 (juin).
L’Historia regum Britannie et les « Bruts » en Europe. Tome II : Production, circulation et réception (XIIe-XVIe siècle).Sous la direction d’Hélène Tétrel et Géraldine Veysseyre. Classiques Garnier, 2018 (mai).

Voir :
Steinunn Le Breton-Filippusdóttir : « Hagiographie vernaculaire d’Islande et de Norvège » dans Hagiographies. Histoire internationale de la littérature hagiographique latine et vernaculaire en Occident des origines à 1550 sous la direction de Guy Philippart, Professeur aux Facultés universitaires de Namur. Turnhout, Brepols, 2001, p. 361-451 [CORPVS CHRISTIANORVM ; Hagiographies III].

Voir aussi : Régis Boyer Histoire des littératures scandinaves. Fayard 1996, p. 34-35.

Les Vies de saints (heilagra manna sögur) ne sont pas traduites en français, pas plus que les Livres de miracles (jarteinabækur) ou les Sagas des apôtres (postulasögur).